Campagne de l'Oxygène pour Cuba

Europa moet dringend een onafhankelijke kopers varen en tegen de VS in de blokade ongedaab laken
El bloqueo es una de las mayores infamias de los países poderosos, pues producen más pobreza, hambre y dificultades.
ÁNGEL RAMIRO MUÑOZ cASTRILLÓN

MEETING DE LUTTE 11/09/21 à 11.00 : LE MONDE ENTIER CONTRE LE BLOCUS

En juin, le monde entier a voté contre le blocus illégal de Cuba imposé par les États-Unis. Le régime étouffant de sanctions éonomiques et fiancières contre l'île socialiste des Caraïbes a encore été renforcé sous l'ancien président Trump. l'impact, en pleine pandémie, se fait sérieusement ressentier dans la vie quotidienne des Cubains.
Jean Van de Maele, ancien responsable de formation au syndicat de la métallurgie, vit à Cuba depuis des anneées et nous apportera son témoignage.

Appel urgent: Manifestation de solidarité 22 07 21 à 17h30 Gare Centrale de Bruxelles

Au vue des manifestations qui ont eu lieu ce dimanche 11 juillet 2021 à Cuba, Washington a averti de ne pas recourir à la force contre les milliers de manifestants. "Les Etats-Unis soutiennent la liberté d'expression et d'association à Cuba et condamneront fermement tout acte de violence... contre des manifestants pacifiques exerçant leurs droits universels", a déclaré Jake Sullivan, conseiller à la sécurité nationale du président Joe Biden, sur Twitter. 

Manifestation dans les rue de Cuba: la vraie cause est le blocus des États-Unis

Le 11 juillet, des groupes de personnes se sont rassemblés en divers endroits du pays pour « protester contre la dictature » à Cuba. C'était notamment le cas à San Antonio de los Baños, une ville située à 30 km de La Havane. Le président Diaz Canel s'y est rendu pour s'entretenir avec les habitants (photo) et, dans une allocution télévisée, a appelé les Cubains à descendre, eux aussi, dans la rue pour montrer qu'ils soutiennent leur révolution. Et les Cubains l’ont fait en masse.

L'Assemblée Générale des Nations Unies condamne le blocus

Pour la 29ème fois et avec une majorité écrasante de 184 voix pour, 2 contre (Etats-Unis et Israël) et 3 abstentions (Brasil, Ukraine, Colombie), l'Assemblée Générale des Nations Unies a condamné le blocus économique et financier des Etats Unis contre Cuba. Avec ce vote d'opposition des Etats Unis, il est clair que le Président Biden n'a pas l'intention d'assouplir rapidement les sanctions contre Cuba. Selon l'envoyé américain, "les sanctions sont un moyen pour forcer des changements démocratiques". 

S'abonner à