L'UE devrait inviter l'OMC à inculper le gouvernement des Etats Unis

Coördinatie Opheffing BlokkadeCher Président Antti Rinne,
Cher Président Donald Tusk,
Cher Président élu Charles Michel,
Cher Haut Représentanté élu Josep Borrell Fontelles,

Nous vous écrivons pour encourager l'Union Européenne à poursuivre sa politique bienvenue visant à développer des relations fortes et positives avec Cuba basées sur le respect mutuel et la compréhension.

 

Ces deux dernières années ont été marquées par un changement significatif dans l'attitude du gouvernement des Etats Unis envers Cuba impliquant la diminution des communications et des relations entre les deux pays. Dans le même temps, nous avons vu que les Etats Unis ont augmenté l'application de leurs lois extraterritoriales à travers l'application du Titre III de la Loi Helms-Burton qui affecte négativement des centaines d'entreprises, de banques et même d'ONG dans nos pays européens et partout dans le monde.

(…)

L'Union européenne a le droit et la capacité de jouer un rôle indépendant pour encourager la mise en pratique de la volonté et des désirs des peuples d'Europe.

Il y a eu également des avancées bienvenues dans la relation entre l'Europe et Cuba avec la signature en mars 2016 du “Dialogue Politique et de Coopération”. Nous espérons que cet accord sera traduit en activités continuées et en projets durables. 

(…)

Selon nous, il serait décisif pour le développement de meilleures relations entre l'Europe et Cuba, que l'Union Européenne adopte une position claire et sans équivoque contre les politiques punitives et indéfendables contenues dans la législation du blocus anti cubain. Cette position devrait inclure une déclaration claire informant l'administration des Etats Unis des intentions européennes de soutenir fermement les droits de ses états membres de commercer avec Cuba sans crainte des sanctions imposées par le Bureau étasunien des Affaires Extérieures (OFAC). De plus nous croyons que l'Europe doit clairement affirmer le droit de commercer avec Cuba et assumer le refus des entreprises européennes de payer une quelconque sanction que voudrait leur imposer l'OFAC en cas de transactions avec Cuba. De telles actions soutiendraient l'application du “Règlement du Conseil (EC) No 2271/96 du 22 Novembre 1996”. Sur cette question, la Commission Européenne devrait inviter l'OMC à inculper le gouvernement des Etats Unis du fait de violations des lois et principes du commerce international. Par une telle action, l'Europe viendrait en soutien de plusieurs autres pays, entreprises et organisations dans leur souhait tout a fait légal de faire des affaires avec Cuba.

(…)

Nous sommes un large groupe d'organisations diverses basées en Europe et travaillant à développer l'amitié et la solidarité entre Cuba et nos pays respectifs ainsi qu'avec l'Union européenne elle-même. Notre vision est que l'Union Européenne a un rôle important à jouer dans le développement de relations positives avec Cuba basée sur le respect mutuel et la compréhension entre nations souveraines et nous espérons que votre Présidence veillera a développer davantage ces politiques.

 

Sincèrement vôtre

 

(entre les signataires)

Coordination pour la Levée du blocus contre Cuba

Attachment
Fichier attaché Taille
Lettre EU-Cuba 174.37 Ko